Table-ronde / Actualités de Violette Leduc (1907-1972)

Violette Leduc (1907-1972).
Photo : J. Robert
À l'occasion du cinquantenaire de la disparition de Violette Leduc (1907-1972), pleins feux sur l'écrivaine, avec une table-ronde animée par Mireille Brioude, présidente de l'Association des ami.e.s de Violette Leduc, en présence des chercheur.e.s Manon Perraud, Anaïs Frantz, et Alexandre Antolin, et en partenariat avec la Mairie du 11e arrondissement.

Programmée à l'occasion du cinquantenaire de la disparition de Violette Leduc (1907-1972), cette table ronde exceptionnelle, animée par Mireille Brioude, présidente de l'Association des ami.e.s de Violette Leduc, réunit les chercheur.e.s Manon Perraud, Anaïs Frantz, et Alexandre Antolin, et fera un large tour de table, sur les actualités de l'écrivaine. Elle est organisée en partenariat avec la Mairie du 11e arrondissement.

"Naissances de Violette Leduc", par Anaïs Frantz. Comment dater la naissance d'un écrivain ? La génétique textuelle s'intéresse aux manuscrits, inédits et avant-textes. Avant d'écrire des romans publiés aux éditions Gallimard, Violette Leduc a exercé divers métiers d'écriture, échotière, scénariste et journaliste. L'intervention présente ce qui pourrait être considérée comme le premier texte de nature littéraire de l'écrivaine, la nouvelle intitulée "Le jour se lève" publiée dans le journal féminin Pour Elle.

Anaïs Frantz est chercheure associée à l'ITEM/CNRS, groupe de recherche "Violette Leduc". Dernières publications sur le sujet : Catherine Viollet, Aimer c'est écrire et vice versa Violette Leduc passionnément, éditions iXe, 2022 (préparation et présentation) ; Violette Leduc, genèse d'une œuvre censurée, PSN, 2019 (éditions), et Lire Violette Leduc aujourd'hui, PUL, 2017 (coédition).

"Dans les pas de Simone de Beauvoir : Violette Leduc sur les routes de France", par Manon Perraud. A l’été 1951, Violette Leduc part arpenter les routes du centre et du sud de la France. Ce voyage lui est prescrit par sa protectrice, S. de Beauvoir, qui l’incite à parcourir ces chemins qu’elle-même a foulés quelques années plus tôt. Dès lors, le voyage prend des allures de pèlerinage sur les traces de la femme aimée. Leduc en rapporte plusieurs cahiers qui deviendront un récit de voyage, Trésors à prendre, publié en 1960. Peu étudié par la critique leducienne, ce texte offre des pistes d’interprétation multiples : on en esquissera quelques-unes, tout en envisageant les rapports distants qu’il entretient avec L’Amérique au jour le jour, le journal de voyage qu’avait publié Beauvoir en 1948 à son retour des États-Unis.

Manon Perraud est normalienne et agrégée de lettres modernes. Actuellement doctorante en littérature française à Sorbonne Université, elle travaille sur la poétique du journal de voyage dans les années 1950, et s’intéresse en particulier à l’œuvre de Beauvoir, Leduc, Sartre et Giono.

"De l'éclatement des fonds en collections privées à l'apparition de nouveaux fonds ", par Alexandre Antolin. En 1994, le fonds Violette Leduc entre à l'Institut Mémoire de l'édition contemporaine. 20 ans après la mort de l'autrice, on aurait pu croire que la plupart des archives importantes étaient découvertes et conservées. Cependant, depuis 2019, des documents primordiaux pour comprendre l'œuvre leducienne ressurgissent : la préface de La Bâtarde par Simone de Beauvoir, un tapuscrit annoté de Thérèse et Isabelle ou, l'année dernière, les lettres de Simone de Beauvoir à Violette Leduc, ainsi que 24 cahiers de La Bâtarde. Cette présentation sera l'occasion de revenir sur les enjeux que posent ces ventes, de l'éclatement des fonds en collections privées à l'apparition de nouveaux fonds Violette Leduc.

Alexandre Antolin est chercheur associée à l’ITEM, groupe de recherche « Violette Leduc ». Il est l'auteur d'une thèse sur Violette Leduc (Une censure éditoriale : Ravages de Violette Leduc, Presses Universitaire de Lyon, à paraître en septembre 2022) et a participé à la rédaction d'une histoire de la littérature lesbienne (Aurore Turbiau, Margot Lachkar, Camille Islert, Manon Berthier, Alexandre Antolin, Écrire à l'encre violette. Littératures lesbiennes en France de 1900 à nos jours, Paris, Le Cavalier bleu, à paraître en mai 2022).

"Actualités de la recherche", par Mireille Brioude. Présentation de deux jeunes chercheurs en thèse sur Violette Leduc : Alicjia Walczyna (Université de Varsovie et de Mulhouse) et Thomas Betou (Lyon II).

Mireille Brioude est agrégée de lettres modernes, docteure de l'Université de Paris VIII, à Saint-Denis. Présidente de L'Association des ami.e.s de Violette Leduc, elle est notamment l'auteure de nombreux ouvrages consacrés à Violette Leduc, dont Lire Violette Leduc aujourd'hui, PUL, 2017 (coédition).

Photo Jacques Robert/copyright Éditions Gallimard

Gratuit sur réservation à : mediatheque.violette-leduc@paris.fr

Informations pratiques

Date

Le samedi 18 juin 2022
de 15h00 à 17h00

Prix

Gratuit
Sur réservation uniquement

01 55 25 80 20

mediatheque.violette-leduc@paris.fr

Accès

Personnes à mobilité réduite : accessible
Mal voyant : non précisé ou non accessible
Mal entendant : non précisé ou non accessible

Lieu

Médiathèque Violette Leduc

18 rue Faidherbe, 75011 Paris

Métro 8 : Faidherbe - Chaligny (Paris) (199m) 86 : Hôpital Saint-Antoine (Nord) (Paris) (180m)

Web

www.paris.fr

www.facebook.com

Mise à jour

Mer. 20 avril 2022 à 16:41:22